Encadrement en itinéraires d’envergure 2013

Pédagogie haute falaise 2013
18 mai 2017
Initiation à la grande voie dans les calanques 2015
22 octobre 2017

Récit de Fred Minier  // UC4 //

En ce début de mois de mai 2013, la Sainte Victoire a été le théâtre d'un temps fort de la formation des DEJEPS escalade en milieux naturels. Durant deux semaines, le CREPS Rhône-Alpes (ex-CREPS Sud, site de Vallon Pont d'Arc) a investi les lieux pour le module "encadrement en itinéraire d'envergure". Ce module forme les futurs moniteurs d'escalade aux contraintes spécifiques de l'enseignement de l'escalade en terrain d'aventure à travers :

  • de la réflexion : avec des temps de discussion, débats sur la définition du terrain d'aventure, ses contraintes, ses apports éducatifs...
  • de la discussion : avec un temps d'échange avec Hervé Béguin, chargé de mission du grand site de la Sainte Victoire qui nous a présenté le massif et les réglementations de la pratique de l'escalade,
  • du repérage : chaque itinéraire, son accès et sa redescente a été repéré avec un formateur,
  • de l'encadrement : avec plus de 20 grimpeurs encadrés et formés à l'autonomie en terrain d'aventure.

Les groupes ont ainsi sillonné le massif, de l'école de coinceur au grand itinéraire de 400 m :

  • le pilier du Puy
  • l'arête de la croix
  • l'arête des rois mages
  • la commande
  • le grand parcours
  • l'éperon de l'ermitage
  • les chiens qui aboient
  • les moussaillons
  • l'école d'escalade de Bertine
  • le matchou

Les techniques spécifiques d'encadrement en terrain d'aventure ont été le cœur de la formation sur un terrain complexe de par ses configurations multiples. Les stagiaires ont dû s'adapter aux arêtes, alternances de gradins et ressauts, aux longueurs non équipées, aux relais inexistants, aux redescentes et accès délicats avec un groupe de 3 grimpeurs. L'ensemble des compétences techniques et d’enseignement acquises au préalable dans la formation ont été mobilisées. Dans le même temps, les grimpeurs encadrés se voyaient progressivement mis en autonomie avec la présence permanente d'une cordée autonome à encadrer. Ainsi, chaque "élève" a pu réaliser des longueurs en tête, sur coinceurs et parfois dans des voies de grande ambiance...